MIDI LIBRE FAIT L’ÉLOGE DE MIND A LA GRANDE MOTTE